Le 15 janvier 2013, un procès important se tiendra à la cour de justice de Termonde, celui des 11 accusés de Wetteren.

Pour la première fois en Belgique, des citoyens, des agriculteurs ainsi que des universitaires se sont mobilisés pour dire non à cette dangereuse criminalisation de l’action collective. Plus de cent personnes ont décidées de comparaître volontairement sur le banc des accusés. Le grand nombre de comparants volontaires par rapport au nombre restreint d’accusés montre une sélection aléatoire parmi les défendeurs d’une agriculture saine et durable. Cette action de solidarité risque néanmoins d’être ignorée. En septembre, le procureur à rejeter la décision d’inclure les comparants volontaire dans le procès. Seul le juge peut encore les accepter. lire…