Nous sommes un collectif informel de citoyens préoccupés de Bruxelles, la Flandre et la Wallonie, qui veut que notre pays reste libre de cultures d’OGM en plein champ. Nous voulons contribuer à l’émergence d’un débat public sur les OGM (essais en plein champs, importations, brevets sur le vivant, …) Nous sommes également prêts à éliminer ou remplacer les plantes génétiquement modifiées au moyen de la désobéissance civile non-violente.

FLM_lapin orangeLe Mouvement de Libération des Champs et ses sympathisant-e-s luttent pour des solutions durables pour les agriculteurs-rices et les consommateurs-rices, et pour que la recherche serve le bien commun, avec un système de financement transparent. Les financements publics devraient servir à développer une agriculture durable au lieu de cautionner le brevetage de gènes et de plantes pour le profit d’entreprises multinationales. La position des agriculteurs dans la chaîne alimentaire doit être raffermie et non pas affaiblie. Il existe trop peu d’études sur les risques des OGM pour l’homme et l’environnement. Les OGM s’inscrivent dans une agriculture intensive qui se base sur la monoculture, un modèle qui n’apporte pas de solution pour la malnutrition mondiale, et menace la biodiversité.