Chronologie van de directe actie tegen GGOs in België

1999

Le 18 mars 1999, intervention lors d’une conférence organisée par Monsintox avec l’appui de la Commission européenne. 21 personnes sont arrêtées après un sit-in d’une heure trente dans le hall de l’hôtel. (lien)

Lors de l’étape belge de la Caravane Intercontinentale, du 27 au 29 mai 1999, deux cents paysans Indiens manifestent devant le centre européen de recherches de Monsangto à Louvain-La-Neuve. (lien)

Le 15 août 1999, Wervel et Oxfam (deux ONG de développement) organisent une manifestation devant un champ d’OGM de Plant Genetic System (Aventis) à Aalter. Une cinquantaine de personnes déploient une banderole devant le champ. (lien)

Au “Carrefour des luttes” du 21 juillet 1999 émerge ce qui deviendra le réseau CAGE (Collectif d’Action GènÉthique). Le 20 novembre de la même année – jour de la première irruption publique d’un nouveau phénomène : la dissémination des autocollants orange “Risque d’OGM” – douze supermarchés seront la cible d’étiquetages. Une pratique qui prend vite de l’ampleur grâce à l’intervention inopinée, outrée et… télévisée (au JT de la RTBF) de l’exploitant des distributeurs de “friandises” du métro bruxellois (sur lesquels sont méthodiquement placés des autocollants.) Il voit “chuter son chiffre d’affaire de 50 %”. En application de la formule “Etiquettons aujourd’hui pour que rien ne doive l’être demain”, plusieurs dizaines d’autres actions suivront. En janvier, Greenpeace lance ses “listes noires” .

2000

Le 24 février 2000, 3 personnes sont arrêtées à l’entrée du colloque: “Biotechnologies: espoir ou inquiétude?”. Ce débat “public” fut organisé à la suite des premières réticences concernant la transposition par la Belgique de la directive 98/44 relative au brevetage du vivant. Dès le départ “la question n’est pas d’être pour ou contre le brevetage du vivant” qui est, comme chacun sait, universellement acceptée. Nos trois larrons s’y opposent quand même. (lien)

Lors du Festival de résistance aux OGM du 7 mai 2000, “200 ennemis du meilleur des mondes transgéniques” passent des “supermarchés” aux “supermarchands” en décontaminant la ferme expérimentale de Mon$anto à Franc-Waret. Après une conférence, ils proclament : “Nous n’avons que des transgènes à perdre et tout un monde à gagner !” [lien]

Le 29 décembre 2000, une joyeuses sarabande de 200 personnes rejoint le siège d’Europabio à Bruxelles. Les activistes de Jeugbond voor Natuur en Milieubescherming (JNM, un mouvement de jeunesse flamand) protestent contre le rôle que joue le plus important “lobby” européen au service de l’”industrie du vivant”.

2001

Les 23 février et 31 mars 2001, le Vlaams Instituut voo  Biotechnologie (VIB) est mis sur la selette pour l’exposition “pédagogique” <> ! Une exposition propagandiste en faveur des biotechnologies. Successivement les activistes de JNM débaptisent l’exposition en “Eet es etisch” et entreprennent une bioguerilla dans les jardins de l’institut à Gent. Le VIB est une coupole regroupant les laboratoires de génétique de toute la Belgique et est un acteur essentiel de la propagation des OGM. C’est l’un des “centres d’excellence” européen: ce qui lui assure une rente considérable.

Le 17 avril 2001, lors de la Journée internationale des luttes paysannes appelée par Via Campescina, une trentaine de personnes se retrontuve devant la FEVAC (Fédération Européenne des Fabricants d’Aliment). En fin d’après-midi, nouveau rassemblement successivement devant la représentation brésilienne de l’UE, et devant l’ambassade colombienne.

En une nuit, le 26 mai 2001, ce sont trois sites d’expérimentation de colza d’Aventis qui ont été mis hors d’état de nuire sur le territoire belge. (voir décontamination)

Le 25 juillet 2001, “Un groupe de vrais résistants au Basta(c)” en détruisent un quatrième. (voir décontamination)

2002

En janvier 2002Nature et Progrès lance sa campagnes « OGM non merci ! OUI à la biodiversité» destinée à provoquer un débat au sein des pouvoirs locaux par l’adoption d’une motion anti-OGM. En quelques mois, des dizaines de communes l’adoptent.

La nuit du 9 au 10 avril 2002, un champ a été décontaminé par “Les impatients dans la tente” à Smetlede (Lede). (voir décontamination)

Le 17 avril, des manifestations on lieu à la Bourse et devant l’ambassade du Brésil dans le cadre de la journée mondiale des luttes paysannes. Le même jour, JNM organise une action à Gent contre la société de biotechnologies CropDesign. Le 20 avril, journée de sensibilisation dans une vingtaine de communes wanllonnes et à Gembloux, un lâcher de ballon pour symboliser la dissémination.

Le 26 avril 2002, le plus grand des champs (5 hectares) à Bailleul (Estaimpuis) est la cible d’un “Commandos de résistance et d’actions citoyennes”. (voir décontamination)

Le week-end du 5 et 6 mai 2002, le même champ est partiellement décontaminé par “Les faucheurs de tabou”. Au même moment, “Les Restaurateurs de fertilité” mettent un terme à une petite parcelle de 1000 m2 à Borsbeke (Herzele), et deux parcelles (3 hectares et 1,6 hectare) sont décontaminées à Velzeke (Zottegem) par “Les fées de serres”. (voir décontamination)

Le 21 juin, un champ est officiellement décontaminé en raison d’une violation des mesures biosécuritaires.

La saison d’été a été entamée, le 7 juillet, par la victoire écrasante des “Diables rouges” sur le champ de betteraves d’Advanta .Elle c’est poursuivie, à l’occasion du long week-end du 15 août, par l’élimination de l’expérimentation sur du maïs tolérant à la piralles qui se trouvait dans une serre soit-disant confinée (voir décontamination)

7 sept 02 GeneSpotting I à Florennes “Sur la piste des transgènes”  – cp -film – Première investigation pratique autour de l’un des 39 sites de dissémination d’OGM Terminator répartis cette année sur le territoire belge (voir GeneSpotting)

30 nov 02 GeneSpotting II à Tournai : “Toute résistance est inuline” – cp Journée d’information et d’inspection citoyenne sur la chicorée génétiquement modifiée par la firme Warcoing S.A. (Cosucra) (voir GeneSpotting)

2003

17 févr 03 GeneSpotting III à Bruxelles : “OGM : Laisse faire la Science !”  – tract – Intervention au Conseil de Biosécurité (voir GeneSpotting)

16 mars 03 GeneSpotting IV à Leuven: “Tomber dans les pommes” – cp
Semaine européenne de GeneSpotting du 14 au 20 mai: “Invitez-vous sur-le-champ là où des experts préparent le cauchemar génétique de demain“. cp (voir GeneSpotting)

15 mai 03 GeneSpotting V à Gembloux “Que devient la patate du jardin ?” Visite d’un laboratoire de recherche publique où l’on étudie des pommes de terre transgéniques – cp (voir GeneSpotting)

Novembre 2003 Rassemblement à l’occasion du Procès Monsanto: ‘La révolte des cobayes’ [link]

2004

Le colza de Bayer (sept 03 – févr 04)

18 décembre 2004 GeneSpotting VI “Au CARREFOUR des OGM…” [link] (voir GeneSpotting)

2006

8 avril 2006 Journée Internationale d’Opposition Collective aux OGM. [link]

2010

17 Avril2010 Reclaim the field. Action “MONSANTO” belgique “Pas d’OGM dans les parcs! Nos enfants jouent-ils à l’ombre de Monsanto? [link]

27 avril 2010 Des fleurs biologiques contre le maïs OGM de Monsanto [CP et photos]

16 septembre 2010 Action des Faucheurs volontaires en face du Parlement européen [CP et photovideo]

September 16th, 2010: Field Liberation Movement organises a first public action in Front of the European Parliament. Brussels minister Evelyne Huyttebroeck participates and declares Brussels GMO-free

November 2010: the University of Ghent, BASF, the Flemish Institute of Biotechnology (VIB), the Flemish institute for Agriculture & Fishery Research (ILVO) and the Hogeschool Gent ask the permission for a field trial with 108 genetically manipulated potatos

November 2010: 1688 people send a letter of opposition against the potato field trial

2011

7 mai 2011 Genespotting au champs de pommes de terre OGM chez ILVO à Wetteren [link]

29 mai 2011 Action de fauchage d’un champ d’essai de ILVO-VIB-UGent-Hogeschool Gent et BASF Plant Science à Wetteren [link]

Des fleurs biologiques contre le maïs OGM de Monsanto

Actualité – 27 avril, 2010

February 10th, 2010 : The Belgian biosafety council is divided. Three experts give a negative advice for the field trial, yet the council advices positively for the field trial.

February 2011: Thirteen farmers ask the minister not to approve the field trial.

March, 4th 2011: The ministries authorise the field trial

May 4th, 2011: Under large media attention, world’s most secured potato field is inaugurated in Wetteren (BE)

May 6th, 2011: Belgian environmental and farmers organisations declare the field trial un-wanted and useless.

May 7th, 2011: the Field Liberation Movement invites neighbours and scientists for a Potato Genespotting.

May 29th, 2011: “Big Potato Swap” : Hundreds of activists join for a public and non-violent action day to bring attention to the need for a sustainable agriculture system. They decontaminate the GM potato field trial

June 3rd, 2011: One of the activists is fired from her university because of her participation in the actions of the Field Liberation Movement. More then four thousand people, among which Ken Loach, Noam Chomsky and Desmond Tutu oppose this violation against the freedom of speech and ask the University of Leuven to re-instate Barbara Van Dyck (more here). Tens of debates take place in Belgium on GMOs and the role of universities in society.

July 21st, 2011: The Jaap Kruithof Prijs for democracy is awarded to the FLM (video)

December 8th, 2011: the Field Liberation Movement intervenes and analyses a GMO promotion seminar at the University of Ghent. One of the Consortium spokeswomen explains the media strategy that to repack a demonstration field into a scientific experiment.

2012

May 8th, 2012: Start of a courtcase. 11 activists are accused of belonging to a criminal gang for their participation in the big potato swap.

July 12th, 2012: 91 people from the environmental and agricultural sectors, academics and politicians rallied behind the defendants and put themselves forward to join them in the dock as voluntary defendants

August 2nd , 2012: a judge declared the authorisation of the field trial illegal

2013

January, 15th 2013: Trial of the potato activists. Two hundred sympathisers gather in front of the court. The activists and their lawyers leave the court after the judges refusal to hear expert testimonies or to view video footage called in by the activists.

February, 12th 2013: The court of Dendermonde convicts the 11 activists by default of gang formation. With this verdict, the Belgian court has fundamentally undermined the right of citizens to freedom of speech. The fieldliberators oppose the judgement and ask for a new trial.

April, 2nd 2013: Start of the new trial at the court of Dendermonde

May, 28 2013: The trial is finally discussed. The real debate on the future of Science and agriculture is discussed outside the court in an PubliekExpertisePublique

September, 24th 2013: The 11 are convicted for organised crime. Suspended prison sentences for pulling up unlawfully planted GM potatoes!

October 8, 2013: the 11 appeal their conviction

3 juin 2014 : patatistes en appel.The courtcase is postponed to better study the implications of the recent verdict of the Faucheurs in France. In May 2014, the Colmar court acquitted 50 faucheurs after destroying a GM test field of a public research institute.

2014

October 28th, 2014: the 11 appear at the Ghent Court of Appeal

December 23rd, 2014 : court ruling at Ghent court of appeal